Acheter sa résidence principale sans avoir vendu la première

House searching concept with a magnifying glass

Un coup de cœur pour une bâtisse pleine de charme ou encore une belle opportunité peuvent inciter certains particuliers à acheter avant de vendre. Acheter un bien immobilier avant d’avoir vendu le premier demande d’approfondir dans les moindres détails le financement de cette opération. Aujourd’hui, il existe différentes solutions afin de pouvoir acquérir cette nouvelle maison ou ce nouvel appartement que vous avez repéré, même si vous n’avez pas encore vendu votre ancienne habitation.

Le montage de votre dossier de financement sera primordial, rien ne doit être laissé au hasard au risque de voir votre situation financière mise à mal. Si cette solution d’achat avant d’avoir vendu peut présenter des avantages, il faudra également veiller à prendre toutes les précautions nécessaires pour que ce coup de cœur ne tourne pas au cauchemar.

Les solutions de financement qui s’offre à vous

Un coup de cœur, une opportunité immobilière à ne pas rater ou encore une obligation professionnelle peut amener certains particuliers à acheter un nouveau bien immobilier avant de vendre leur bien actuel. Pour vous aider à financer ce nouvel achat, les établissements financiers ont mis en place différentes solutions de financement. Aujourd’hui, les établissements de prêts proposent trois types de crédit afin que vous puissiez acquérir votre nouvelle résidence sans avoir vendu l’ancienne. 

Acheter sans avoir vendu votre ancien bien immobilier peut générer des mensualités importantes et vous asphyxier financièrement. Le prêt achat-revente est alors une solution qui s’offre à vous. Le principe est simple, l’établissement bancaire rachète votre crédit en cours auprès de votre prêteur actuel et vous propose un nouveau prêt qui englobe non seulement le financement de votre nouveau projet immobilier et le capital restant dû de l’ancien prêt. La banque procède à une avance qui équivaut à 70%, en règle générale, de la valeur estimée du bien que vous souhaitez vendre. Cette quote-part de 70% devra être immédiatement remboursée à l’établissement financier au moment de la vente effective de votre bien.

Une des autres solutions proposées par les établissements est le prêt relais pour lequel on distingue deux versions : le prêt relais classique, d’une part, et le prêt relais avec différé de remboursement, d’autre part. Le montant du prêt relais classique est calculé en fonction de la valeur estimée de votre bien actuel pour laquelle la banque ne retiendra qu’une quote-part entre 50 et 70% accompagnée d’un prêt amortissable. Chaque mois, vous devrez rembourser les intérêts de votre prêt relais et les échéances du prêt classique dans leur totalité. Une fois le bien vendu, vous devrez rembourser l’intégralité de l’avance à savoir 50 à 70% de la valeur qui avait été estimée.

Enfin, le prêt relais avec différé de remboursement consiste encore une fois à emprunter une somme supérieure à la valeur estimée de votre bien actuel. Le but est d’alléger les charges mensuelles en attendant que votre bien soit vendu. Cette solution se compose d’un prêt relais classique en franchise totale et d’un prêt complémentaire. Généralement le prêt relais est octroyé sur une période de 24 mois, accompagné d’une période de franchise permettant de ne pas rembourser les intérêts et l’assurance sur une période pouvant aller jusqu’à 12 mois. Puis pendant les 12 mois restants, vous devrez rembourser les intérêts en cours augmentés des intérêts de la première année. Quant au prêt complémentaire, vous pourrez obtenir un différé d’amortissement pour une période de 24 mois. Au cours de cette période, vous ne rembourserez que les intérêts sans amortir le prêt.

Les précautions à prendre en compte et les avantages à acheter avant de vendre son bien immobilier

Certes, le fait d’acheter un nouveau bien avant d’avoir vendu l’ancien permet d’éviter les temps morts. Par exemple, si votre nouveau bien nécessite des travaux, vous n’aurez pas besoin de trouver une location dans laquelle loger votre famille au cours de cette rénovation. Cette solution permet, notamment, de saisir les opportunités immobilières qui s’offrent à vous et de ne pas les laisser passer.

En ce qui concerne les précautions à prendre, il s’agit essentiellement de bien évaluer la valeur de votre maison ou appartement. En effet, qu’il s’agisse d’un prêt achat-revente ou d’un prêt relais, l’établissement prêteur prend en considération une quote-part de la valeur estimée. Cette quote-part devra être remboursée immédiatement après la vente. Si le bien a été surévalué, la vente effective de votre bien pourrait ne pas être suffisante pour rembourser cette quote-part.

 

Contactez-nous pour avoir votre simulation gratuite