Le rachat de prêt immobilier

Paper house figure and blank business card on wooden background. Real Estate Concept. Top view.Architect working on blueprint. Architects workplace - architectural project, blueprints, ruler, calculator. Construction REAL ESTATE concept. Engineering tools. Top view

Après des records mensuels historiques au niveau des taux de prêt immobilier en 2017, la tendance se poursuit pour 2018. C’est peut-être le bon moment pour renégocier votre prêt auprès d’un courtier en immobilier ou même auprès de votre banque. Sachez que dans ce dernier cas, votre marge de négociation sera beaucoup moins intéressante. Beaucoup de propriétaires ou d’investisseurs se sont vu octroyer des prêts au cours des années où les taux de crédit étaient très élevés. Avec ces baisses historiques, de nos jours, ils ont peut-être tout intérêt à calculer le bénéfice financier d’un rachat de crédit immobilier.

L’intérêt du rachat de crédit immobilier

Le courtier en crédit immobilier dispose dans son portefeuille de nombreux organismes de crédit, ce qui lui permet de trouver le taux et les conditions les plus intéressantes pour vous faire gagner de l’argent. Car c’est le but premier d’un rachat de prêt immobilier ! Pour cela, vous disposez de deux solutions, soit diminuer la charge des frais bancaires de votre prêt en conservant la même mensualité, mais sur une durée plus courte, soit diminuer votre mensualité avec un taux plus bas pour vous permettre une charge financière mensuelle moins élevée, ainsi votre reste à vivre sera augmenté, ce qui vous permettra plus de souplesse financière dans votre vie au quotidien.

Décider de réaliser un rachat de prêt immobilier se calcule. Vous devez prendre en compte différents paramètres qui vous permettront de calculer si cette opération financière est rentable, sinon cela n’aurait aucun intérêt. En effet, différents frais vous seront demandés par votre organisme prêteur actuel et le nouveau, celui chez qui vous renégociez votre prêt immobilier.

Les frais engendrés par un rachat de prêt immobilier

Le rachat de prêt immobilier engendre des coûts qu’il est nécessaire de bien calculer afin de déterminer si cette opération vous est profitable. En effet, en souscrivant à un taux plus bas, le coût total de votre crédit doit permettre de compenser ces différents frais :

  • Les IRA (Indemnités de Remboursement Anticipé) qui dans la plupart des contrats de prêt s’élèvent à 6 mois d’intérêts à venir à compter de la demande de rachat de prêt sans pouvoir pour autant excéder 3% du capital restant dû. Cette clause peut être différente selon l’offre de crédit immobilier que vous avez signé ou si vous avez négocié cette clause au moment du contrat et demandé l’annulation des IRA en cas de remboursement anticipé pour cause de revente ou rachat de prêt.
  • Le coût de la garantie doit également être pris en compte. Un rachat de prêt implique un nouvel emprunt et, de ce fait, une nouvelle garantie. Dans le cas d’une hypothèque, vous devrez prévoir les frais de main levée de celle-ci et le coût de la nouvelle hypothèque. Dans le cas d’une garantie Crédit Logement, la somme versée à la signature de l’offre sera restituable pour partie en fin de prêt ou en cas de remboursement anticipé total. La part restituable évolue chaque trimestre en fonction de la sinistralité globale du portefeuille de Crédit Logement.
  • Les frais de dossier que vous devrez verser au nouvel organisme prêteur.

Quelques règles à suivre avant de réaliser le rachat de son prêt immobilier

En cas de rachat de prêt immobilier par votre organisme prêteur actuel, vous n’aurez pas à verser ces différents frais. Toutefois, votre banque ne vous proposera certainement pas le taux le plus bas du marché. Alors tout est question de calcul ! En revanche, un organisme prêteur concurrent sera tout à fait prêt à vous faire la meilleure offre afin de vous compter dans son portefeuille client.

Avant de réaliser votre rachat de prêt, renseignez-vous sur votre capital restant dû par le biais du tableau d’amortissement joint avec votre offre de prêt. Si vous n’êtes plus en possession de ce document vous pouvez en faire la demande auprès de votre organisme prêteur. Vous devrez également vous renseigner sur la durée restante de votre prêt. En effet, selon votre phase de remboursement, l’opération financière sera plus ou moins intéressante. Par exemple, si vous êtes dans votre premier tiers de remboursement, les intérêts bancaires sont élevés ; de ce fait, un taux plus bas diminuerait ces intérêts, attention toutefois à ce que cela compense les différents frais financiers dus au rachat. Au cours du dernier tiers de remboursement, l’opération ne sera pas intéressante, car la majeure partie de votre mensualité représente du capital, sauf si vous optez pour une durée plus courte de remboursement que celle que vous avez actuellement.