Se constituer une retraite supplémentaire avec un PERP

concept money and small tree in jar and sunshine

Un Plan d’Epargne Retraite Populaire (PERP) est un produit d’épargne dit « à long terme », l’objectif étant de se constituer une retraite supplémentaire par le biais d’un contrat individuel. Cela signifie, qu’il appartient à chacun d’avoir recours à ce type de contrat afin de percevoir au moment de l’âge de la retraite un revenu complémentaire.

Créé en 2003 au cours de la réforme des retraites, le PERP est une épargne basée sur des versements individuels et volontaires qui à terme sont transformés en versement d’une rente viagère et depuis 2010, la possibilité d’un versement partiel en capital ne pouvant excéder 20%.

Comment fonctionne un PERP ?

Le principe de fonctionnement d’un PERP repose sur des versements qui peuvent être programmés ou libres, sans condition de montant. Au moment de l’ouverture des droits à la retraite, ces versements sont convertis en droits à rente pour les contrats dits « de rente viagère différée ». Pour les contrats dits «  en points ou en unité de rente », les versements effectués sur le PERP sont convertis en points de rente. Le montant de la rente, au terme du contrat, dépendra, de ce fait, de deux éléments : le nombre de points acquis et la valeur de service du point. Ces deux éléments permettront de déterminer le montant de la rente à la sortie. Pour les contrats dits « multi-support », les versements sont placés dans un fonds en euros qui permet de garantir le capital et dans un fonds en unité de compte, plus risqué, mais plus rémunérateur car les sommes sont investies sur le marché des actions.

A l’âge de la retraite, le souscripteur du PERP peut décider d’une sortie en rente viagère ou d’une sortie partielle en capital à hauteur de 20% des sommes versées et d’une rente viagère pour les 80% restants. En théorie, cette rente cesse d’être versée au moment du décès du souscripteur, toutefois, il est possible de prévoir une clause de réversion permettant ainsi de protéger votre conjoint et vos enfants.

Quelles sont les règles de déblocage anticipé d’un PERP ?

L’objectif d’un contrat PERP est de se constituer une retraite complémentaire disponible à l’âge du départ en retraite. L’intérêt est donc de laisser courir le contrat jusqu’à l’ouverture des droits. Toutefois, certains évènements peuvent survenir et nécessiter de demander le déblocage anticipé d’un contrat PERP.

Les versements effectués sur un PERP peuvent être débloqués de manière anticipée :

  • En cas de décès du conjoint ou du partenaire de PACS ;
  • En cas d’invalidité ;
  • Suite à un licenciement si les droits aux allocations chômage sont épuisés ;
  • En cas de surendettement ;
  • En cas de cessation pour cause de liquidation judiciaire d’une activité non salariée ;
  • Depuis 2016, pour les PERP dont le montant est inférieur à 2.000€ si aucun versement n’a été réalisé depuis 4 ans et que les revenus de l’année précédente ne dépassent pas les plafonds permettant de bénéficier du dégrèvement de la taxe d’habitation.

Les fonds d’un PERP peuvent être débloqués de manière anticipée pour l’acquisition d’une résidence principale, à la condition que le souscripteur n’ait pas été propriétaire de son logement au cours des 2 dernières années qui précèdent le déblocage.

Le PERP offre une fiscalité avantageuse, car les sommes investies sur ce produit d’épargne sont déductibles, dans la limite d’un plafond, de votre revenu imposable. Toutefois, la rente versée à la sortie du contrat sera imposée de la même façon que vos autres revenus. Le PERP s’apparente à un contrat d’assurance-vie, de par son principe au niveau des versements. C’est un placement qui permet d’obtenir au terme du contrat un revenu complémentaire grâce aux versements effectués et leur capitalisation.